La douleur

prayforparis

Bonsoir mes jolies. Vendredi dernier, j’allais vous poster un article joyeux, amusant, sur la vie étudiante. J’ai hésité, et je me suis dit « je le posterai demain« . Je me suis endormie à 19h30, je tombais de fatigue.

Je me suis réveillée le samedi 14 novembre, et sur l’accueil de mon téléphone, tout s’est affolé : Twitter, L’express, Le Monde, les sms de mes amis, Facebook qui me demandait si j’étais en sécurité. Sur le moment, je n’ai pas compris, alors j’ai ouvert les applications, les actualités.

Et j’ai lu. J’ai vu. J’ai compris. J’ai vu les vidéos de gens qui s’échappaient du Bataclan. J’ai lu les tweets de parisiens qui recherchaient leurs amis, leurs proches, leurs voisins. J’ai vu les photos de corps sans vie recouverts de draps blancs sur le boulevard Voltaire. Et la douleur, l’incompréhension, la peur et la colère se sont emparés de moi.

J’avais déjà été très touchée lors de la fusillade de Janvier, contre le magazine Charlie Hebdo. Mais là, je n’ai plus les mots. Je ne sais plus vous expliquer à quel point je me sens désarmée face à ce qu’il s’est passé vendredi dernier.

Le blog va reprendre son cours, car c’est pour moi une échappatoire, un moyen de s’évader un instant du quotidien. Je ne tiens pas à partager ici mon avis politique sur la question, car je ne souhaite pas engager un débat. Mais s’il y a bien une chose qui me révolte, c’est que l’on s’attaque à la liberté sous toutes ces formes.

Que tous les innocents qui ont péri dans ce tragique évènement reposent en paix, et que le monde de demain soit plus beau que celui d’aujourd’hui.

Prenez bien soin de vous
Des bisous ♥

peaceinparis

Publicités

10 réflexions sur “La douleur

  1. Coucou ma belle !
    C’est vraiment un terrible évènement difficile de mettre les mots sur la tristesse qu’on vit tous en pensant à toutes ses personnes innocentes qui ont perdu la vie…
    Que dire à part que j’espère qu’il n’y aura plus de telles choses c’est vraiment dure de ne pas y penser !!! :/
    Je comprends pour le blog je pense que c’est le cas pour la majorité de tous… sa nous permet de se libérer de toute la pression et aussi d’échanger avec d’autres…
    Bisous ma douce

    J'aime

  2. Oui c’est terriblement choquant ce qu’il s’est passé surtout quand on est de Paris. Je t’avoue que j’ai peur de retourner sur la capitale :/ Ca va tellement vite 😦 Merci pour ton post 🙂 ❤
    Bisous

    J'aime

  3. Bonjour Mara ♥
    J’étais en petite soirée entre amies. C’était la première fois que je sortais depuis la naissance de bébé, et nous étions toutes les trois dans une maison, quand j’ai reçu un sms de mon père  »je regarde les infos il y a eut des attentats à Paris ». Je n’imaginais pas que cela était si important, grave, fou. Et peu après j’ai reçu plusieurs messages, l’actualité s’est également affichée sur mon téléphone. C’était terrible.
    Je n’arrête pas d’y penser. Lorsque je marche dans la rue, tout le temps…

    J'aime

  4. Encore aujourd’hui j’ai fondu en larmes dans ma voiture, parce que tous les jours j’y pense… Rien que de lire ton post, j’en repleure, je repense a l’image du bataclan, je repense aux vidéos et aux images que j’ai vues en live le vendredi soir… ce weekend là je crois que je n’ai pas bcp dormi, je suis restée collée devant la télé … 😦 Par contre je n’en parle pas sur mon blog, je ne peux pas, je ne veux pas, c’est déjà assez difficile comme ça 😦

    J'aime

  5. Tellement touchée moi aussi par ce qui s’est passé… Je me souviens, j’avais hâte d’être en week-end, j’adore le vendredi parce que généralement j’me fous sous la couette avec ma soeur et ma maman et on regarde un film sympa à la télé. J’allais justement me coucher quand mon père (qui regardait le match de foot d’ailleurs et a donc, comme tous les spectateurs et télé-spectateurs, entendu « boum ») est monté et nous a dit qu’il y en a qui s’était fait explosé près du stade et une prise d’otage était en cours au bataclan, il y avait déjà des morts… Et le lendemain… L’horreur… Toutes ces personnes, tous ces visages sur les réseaux sociaux et à la télé… Je ne pouvais plus regarder, plus écouter, j’étais pleine d’angoisse, de stress, j’étais mal tout le week-end… Ces personnes étaient tellement jeunes, elles aimaient la vie, elles ne faisaient que vivre justement alors vivons pour elles !

    J'aime

  6. Finalement, et ça va te penser bizarre que je puisse dire ça, mais je suis « contente » pour toi que tu ne l’aies appris que le lendemain. Perso, j’ai suivi les événements à la seconde et c’était terriblement angoissant, d’autant que je suis restée de longs instants sans nouvelle de quelqu’un qui habite dans le quartier. Heureusement, il était sain et sauf, il avait même accueilli des spectateurs du Bataclan, mais je peux te dire que ça a été la demi-heure la plus longue de ma vie !

    Restons tous unis, aujourd’hui pour affronter cela, mais même après ! ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s